Portrait

Kossi ASSIOBO – “Rendre ses lettres de noblesse aux métiers Marketing et Communication en Afrique”

Kossi Assiobo at AMDays Lomé

Après 15 ans de carrière en Europe et en Afrique, Kossi ASSIOBO lance l’aventure AfroMarketers en 2018 avec un seul leitmotiv : « Rendre toutes ses lettres noblesses aux métiers Marketing et Communication en Afrique ». Il nous dévoile son parcours et sa vision dans cet entretien.

Présentez-vous brièvement

Je suis Kossi ASSIOBO. Après avoir grandi au Togo, j’ai fais mes gammes dans le marketing en France. 

Aujourd’hui, je suis Consultant en Marketing et Communication Digitale et promoteur d’AfroMarketers.

Décrivez-nous votre parcours professionnel

J’ai commencé avec le marketing d’études, au sein du groupe Carrefour France (grande distribution) en 2008. 

Ensuite, j’ai rejoint une agence en tant que Consultant senior, et j’ai accompagné le développement international de nombreuses franchises notamment de la restauration et du prêt-à-porter dans le monde (France, Belgique, Suisse, Pays-Bas, Singapour, Emirats Arabes Unis, Egypte, Côte d’Ivoire, etc.). 

Mes expériences en Afrique et le potentiel immense que j’y ai découvert, m’ont convaincu de revenir aux sources; j’y ai lancé ma propre agence de conseil en 2013, et j’accompagne désormais de nombreux projets sur le continent.

Parlez-nous de votre métier, challenge, réalisations, réussites, vision pour l’Afrique, etc. 

Les métiers de « marketer » sont très divers et souvent très méconnus et sous-estimés. On les réduit souvent à la communication ou à la publicité qui ne sont que la partie visible de l’iceberg.

Pour mon métier de consultant, cela demande beaucoup d’écoute, des qualités d’observation, d’analyse, et une capacité d’adaptation aux divers projets et profils d’entreprise. 

Plus globalement, en marketing et communication il est important de toujours se mettre dans la peau du consommateur pour faire les bons choix.

Je pense que le principal défi de nos métiers en Afrique, c’est de sortir du court-termisme, et au-delà de l’opérationnel, il faut avoir une vision stratégique et globale. 

“Le principal défi de nos métiers en Afrique, c’est de sortir du court-termisme, et au-delà de l’opérationnel, il faut avoir une vision stratégique et globale.”

Kossi ASSIOBO

Par ailleurs, je me félicite de voir depuis quelques années, les entreprises faire de plus en plus confiance aux agences implantées sur le continent et qui connaissent mieux la « jungle ». 

Avec le réveil des lions africains (dynamisme économique du continent), les AfroMarketers auront un rôle plus important à jouer et ce que j’observe actuellement me rend optimiste.

Un conseil à la jeune génération ?

D’abord les féliciter pour leur optimisme, leur soif de toujours apprendre et leur capacité d’adaptation extraordinaire.

Ensuite, j’évoquerai cette citation: “Commence par faire le nécessaire, puis fais ce qu’il est possible de faire et tu réaliseras l’impossible sans t’en apercevoir”. En bref : “la chance aide parfois, le travail toujours”.

Un mot sur AfroMarketers ?

Nous avons lancé AfroMarketers pour non seulement donner de la visibilité à nos métiers, mais aussi parce que nous sommes convaincus que c’est par le partage, les échanges, les retours d’expérience que grandira l’afromarketing créatif et performant que nous appelons tous de nos voeux. Donc, bon vent à AfroMarketers !

Laissez un commentaire